Recherche Artistique


Auteur photographe, mon activité principale reste la production d'oeuvres originales. C'est en quelque sorte la partie "recherche", de mon travail de photographe, la matrice de mon style et de mon propos. En effet pour moi, la photographie d'art doit transporter du sens, interpeler, être un véritable support pour la méditation. Le photographe est avant tout un interprète qui offre une vision du monde. Dans cette perspective, la recherche esthétique ne suffit pas. Elle affirme certes le style de chaque auteur, mais elle est surtout au service d'un propos. Car au même titre que d'autres arts, la photographie est avant tout un moyen d'expression. Entre sensibilité, impression et expression, la photographie est le partage d'une lumière qui imprime trois surfaces sensibles: l'âme du photographe, la surface sensible de son appareil de prise de vue et le coeur des visiteurs...


Chacun sa bulle...

©Raphaël Laurand - "Conscience"
©Raphaël Laurand - "Conscience"

La série "Chacun sa bulle"

ainsi que la vidéo "Steam" qui suit, expriment de manière métaphorique quelques aspects de l'humanité. Articulée avec la vapeur, l'éphémère, transparente et fragile bulle de savon,  qui répond par sa forme au  globe terrestre, offre une esthétique qui invite à la méditation sur l'individu et son rapport au monde.

La tendresse

©Raphael Laurand - "tendresse"
©Raphael Laurand - "tendresse"

Inspirée par les sculptures de Rodin, la série "tendresse" est un exercice de style particulier. Ici la recherche est celle de la limite entre tendresse et sexualité: est-il possible de photographier les deux corps  dénudés d'un couple, qui, bien qu'ils s'entremêlent, n'évoquent aucune vulgarité? La sobriété du décor concentre l'attention sur la tendresse et la complicité des deux modèles. 

La sorcière de Blanche Neige

©Raphaël Laurand - "Miroir..."
©Raphaël Laurand - "Miroir..."

Venant d'un endroit où nombreux sont les mythes et légendes sur les sorcières, il m'est venu l'idée de mettre en scène l'histoire Blanche Neige du point de vue de la sorcière, dans son bureau. Ici la sorcière, dotée de grands pouvoirs magiques,  cherche dans ses grimoires pour préparer son mortel poison qu'elle offre à la douce Blanche Neige. A la fin elle caresse son chat pour manifester sa satisfaction, ce qui m'a donné l'occasion de faire un rare cliché avec Giovanna et mon chat qui ont tout deux les yeux vairons.

Humains de verre

©Raphaël Laurand - "L'abandon"
©Raphaël Laurand - "L'abandon"

La série des "humains de verre" est une série de nus traités de tel manière à ce qu'ils apparaissent comme étant en verre. Le propos est bien évidemment celui de la fragilité de l'être humain et de sa force et sa dignité qui, paradoxalement, s'en dégagent. La transparence permet de révéler l'humanité comme une véritable présence dans l'absence. Au fond, cette série est une méditation sur la corporéité: que se passe-t-il si l'on rend le corps transparent comme du verre ?  Parait-il aussi inerte qu'une statue de verre ou cet artifice permet-il de révéler le souffle de vie qui anime nos corps charnels?

Collaboration artistique avec Eol

©Raphaël Laurand / ©Eleonore Dumas
©Raphaël Laurand / ©Eleonore Dumas

Cette série est le résultat d'une collaboration artistique avec ma collègue photographe-plasticienne Eol, qui crée notamment des robes et des coiffes avec des matériaux improbables. Cette rencontre a déjà pu permettre une première exposition commune sur la thématique de la présence dans l'absence. En effet, bien que la plupart des créations d'Eol cachent totalement le corps du modèle, celles-ci exaltent la prestance d'étranges personnages qui inspire à la fois crainte et respect.