L'Ambrotype (impression immortelle) , un procédé de 1854

Découvert  en 1854 par James Ambrose Cutting, l'Ambrotype (en grec "impression immortelle") est un procédé photographique ancien permettant d'obtenir une image positive et argentée sur plaque de verre.  Après avoir découpé et nettoyé soigneusement la plaque de verre, du collodion photographique, une sorte de vernis contenant des sels est versé uniformément sur la plaque, formant un film après évaporation des solvants. Puis la plaque est plongée dans un bain de nitrate d'argent durant 3 à 4 minutes pour devenir sensible à  la lumière. Une fois égouttée, la plaque est placée dans un châssis permettant de la protéger de la lumière pour la transporter vers la chambre photographique afin de procéder à la prise de vue. Une fois la prise de vue effectuée, il est indispensable de développer immédiatement l'image, car une fois sèche, la plaque deviendrait inexploitable. Juste après le développement, la plaque apparait comme une image métallique négative sur un fond blanc laiteux. C'est au moment de la fixer dans un bac noir que  comme par magie, l'image apparait positive, les atomes d'argent la composant miroitant la lumière ambiante. Une fois rincée soigneusement puis séchée, l'Ambrotype est "monté",  c'est à dire qu'on le présente sur un fond noir, soit qu'on applique directement sur la plaque, soit que l'on place sous la plaque au moment de l'encadrer. Une fois monté, chaque ambrotype est unique, véritable empreinte physique de la lumière captée au moment où la photo a été prise.

 

Une video que j'ai réalisée illustrant le procédé lors d'une séance portrait en studio.